[NES] Noah's Ark, la review

Aller en bas

[NES] Noah's Ark, la review

Message par zouzzz le Mer 4 Avr 2018 - 16:13

Newsé ici : 

La review subira quelques changements (orthographiques, précisions...) dans les heures et jours qui viennent.

Après Eskimo Bob (lire ici) et Twin Dragons (lire ici) c'est au tour de Noah's Ark de passer à ma moulinette.

NOAH'S ARK, la REVIEW


Historique - patrimoine - description :
Spoiler:
Noah's Ark est un jeu développé par Source R&D et édité par Konami en 1992. Le jeu n'est sorti que sur le continent européen en version PAL.


Le High-score garde des traces de l'édition de 1992

Après avoir racheté les droits, Piko Intercative a autorisé l'exploitation à Wisdom Tree. Ce dernier a alors proposé Noah's Ark au financement participatif avec deux autres jeux : Wisdom Tree Collection pour Game Boy Advance et Super Noah's Ark pour Genesis/Megadrive. Le kickstarter (lien direct ici) ouvert en août 2017 fut un succès, $17196 furent récoltés sur les $15000 espérés.
La date prévisionnelle d'expédition était fixée en novembre de la même année. Le jeu commence réellement à être expédié en mars 2018.


Voici le trailer diffusé lors de la publication du kickstarter, je n'ai gardé que la partie s’intéressant à Noah's Ark :


Il s'agit donc d'un jeu officiel réédité de manière indépendante (et légale). Noah's Ark est de type plate-forme / run'n gun à scrolling latéral automatique : l'écran avance progressivement de gauche à droite ou inversement sur certains levels, l'avancée s'accélère si le personnage dépasse la moitié de l'écran. Il faut ajouter que le niveau de l'eau augmente petit à petit. Dans l'eau Noah est ralenti et de nouveaux ennemis apparaissent : poissons, méduses... Le jeu est parfaitement adapté aux amateurs du speedrun.

Quatre armes sont récupérables tout au long du périple du vieux homme :

  • Mutiway Shots : tir que Noah possède dés le début de l'aventure, en double direction : horizontale et à 45° supérieure devant lui. Les projectiles ressemblent à des gouttes d'eau
  • Arrows : tir simple de fléchettes, droit devant 
  • Bouncing Bombs : tir de bombes
  • Zig-Zags : tir en zig-zag


Vous pouvez vous défaire de vos ennemis par les armes mais aussi en leur sautant plusieurs fois dessus, vous rebondirez alors sur leurs têtes comme sur un trampoline.

Noah possède une barre d'énergie. A chaque coup ou touche d'un ennemi celle-ci diminue. Il peut cependant faire remonter cette barre avec les Power Picks. Ces derniers sont de design et forme différentes en fonctions du monde traversés, ils dispersés un peu partout dans les niveaux.


3 des 7 Power Picks

Notre héros peut aussi collecter des items cachés :

  • les Canards : au nombre de 4 permettent d’acquérir une des armes détaillées au-dessus
  • la Statue : transforme le héro en Stone Noah
  • la Plume : transforme le héro en Wing Noah
  • l’Arête de Poisson : transforme le héro en Fish Noah
  • la Potion Blanche : augmente la hauteur du saut de Noah
  • la Potion Noire : rend Noah invincible pendant un court instant
  • la Potion Clignotante : à ne pas boire ! Elle fait perdre de la vie, l'arme ou la transformation de Noah
  • le Flocon de Neige : freeze tous les ennemis pendant un court instant. Attention cependant, si vous les toucher vous perdrez de la vie
  • la Figure : donne une vie



Les transformations de Noah sont permanentes du moins jusqu'à ce qu'il se fasse toucher. A chaque changement d'apparence la barre de vie remonte à son maximum. Ils ont tous des avantages et des inconviénients, voici un tableau récapitulatif :


Le combat contre les boss de fin de monde se passent toujours sous transformation.

Le jeu n'est jouable qu'en solo.

Noah's Ark est actuellement disponible en précommade sur le store officiel (voir en fin de test) à $49€ en boite (avec notice), l'adresse de la boutique est donnée en fin de review.

Le scénario :
Spoiler:
Commandé par Dieu lui-même, Noah, un" jeune homme" de 800 ans, doit mettre en sécurité sur son arche un duo de chaque espèce pour les sauver du déluge. Cependant, de méchants animaux du monde entier ont capturé différents spécimens, empêchant Noah de faire son travail. Notre héros devra visiter différents endroits du globe et libérer les animaux.

L'objectif de notre héro est de sauver les animaux captifs désignés au début de chaque niveau. Vous l'aurez compris l'histoire est basée sur le mythe religieux de l'Arche de Noé, elle est revisitée de manière humoristique.



Allez Noah, au boulot !

Matos du test :
Spoiler:
Pour ce test j'ai principalement utilisé une Famicom avec adaptateur NES -> Famicom connectée à un X-RGB 2 sur écran plasma 4/3 40" Pioneer 402.
J'ai aussi testé le jeu sur NES Pal européenne sur écran Sony Trinitron 25".

Les captures sont réalisées soit avec un appareil photo (tout pourri...) soit en passant par la console japonaise couplé à un XCapture-1 de chez Micomsoft.
En tant que supporteur de la kickstarter, j'ai reçu un pack 8 bits Apostle, elle ne donne droit à aucun bonus supplémentaires (excepté un pogs) à la version actuellement disponible à la vente. La version kickstarter est cependant plus chère... cherchez l'erreur...



Dernière édition par zouzzz le Mer 4 Avr 2018 - 16:34, édité 1 fois

_________________
Nicolas et Marjolaine
avatar
zouzzz
Newseur X

Messages : 7057
Date d'inscription : 22/10/2012
Localisation : Poitiers

Voir le profil de l'utilisateur http://dreamcast-news.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NES] Noah's Ark, la review

Message par zouzzz le Mer 4 Avr 2018 - 16:13

------------------------------------------
------------------------------------------
TEST


------------------------------------------
------------------------------------------



Le package :
Spoiler:
Le jeu est arrivé dans une enveloppe à bulles, sans accusé de réception. Par chance (miracle ?) la boite n'était pas abimée. Ce type d'emballage n'est pas adaptée pour de l'envoi de colis si fragile, surtout en international.  Le jeu n'est pas blisté.


Le colis comprend :

  • la cartouche grise : de bonne qualité, les vis sont des cruciformes et non pas les classiques des jeux officiels


  • la boite : est une carton plastifié de bonne qualité. Le recto montre l'artwork habituel que l'on retrouve un peu partout. Il est cependant enlaidi d'un horrible logo "Wisdom Tree" et d'un vilain bandeau "For Play on Nintendo". Le dos n'est pas plus joli : un texte noir avec police type Arial sur fond blanc. Il est agrémenté de captures d'écran non centrées.


  • la notice : neuve... mais reçue abimée avec des cassures. Le kickstarter annonçait une notice en couleur, l'éditeur a du oublier l'encre dans l'impression car exceptée la couverture rien ne l'est. Niveau esthétique encore une fois c'est minable, j'ose le mot. Question contenu c'est un peu plus travaillé, les différentes armes et items à collecter y sont détaillés dans les 16 pages du manuel. Il y a cependant des erreurs dans les créatures et leurs localisations. Je laisse parler les images.


    une page de garde sympatique... et c'est (presque) tout.



  • un pogs : en carton de chez retropogs.com, il est à l'effigie du jeu... whaw...


Pas de cache cartouche noir ni de polystyrène blanc ne sont fournis.
De manière générale le packaging transpire non pas l'amateurisme mais plutôt le j'm'enfoutisme de faire quelques chose d'esthétiquement joli. C'est baclé, du vite fait et quasi tout à refaire.

Package : 1/5

Intro / enrobage / (?) bugs (?) :
Spoiler:
La console démarre sur sur le logo de Piko Interactive pour arriver sur un nouvel écran où l'on aperçoit Noah sur son Arche en bois. Ce dernier tourne en boucle avec la page des high scores. Il n'y a aucune musique, ni bruitages si bien que je pensais ne pas avoir allumer les enceintes lors du premier lancement du jeu.


écran de démarrage du jeu propriété de Piko Interactive

Après avoir pressé Start nous voilà sur un nouvel écran. Le bouton Select permet de passer d'une page à une autre et de sélectionner son monde/continent de départ qui correspondrait au niveau de difficulté.
Une petite intro joue à chaque début de continent. Elle montre le couple qu'il faut impérativement sauver et que vous libérerez automatiquement après avoir battu le boss de fin de continent.
Le passage d'un territoire à un autre se fait par de petites cinématiques où l'on voit Noah raccompagner le couple sauvé. Puis le passage obligatoire au globe terrestre avec les secteurs terminés et ceux à faire. Rien d'extraordinaire.

Noah amène les lapins à l'Arche

HUD du jeu est assez étrange, il est en 2 écrans. Le bouton Select de la manette permet de passer de l'un à l'autre. Le premier donne le nombre de vies restantes et le second le score.


... ne me dites pas qu'il n'y avait pas la place de tout mettre sur un seul écran

Pour ce qui est des bugs, j'ai eu quelques petits problèmes d'affichage sur Noah's Ark, je ne suis vraiment pas certains que cela vienne du jeu lui-même mais ils arrivent toujours aux même endroits, ci-dessous un exemple.



Intro... : 1.5/5

Graphismes - Animations :
Spoiler:

Les sprites sont généralement des grosses tailles. Noah est très détaillé et certaines de ses postures sont hilarantes.
L'animation du personnages n'est pas toujours excellentes (la marche notamment). Quelques ralentissements et disparitions de sprites sont à signaler.
Les écrans sont loin d'être nus et quelquefois même sont beaucoup trop chargés rendant l'action très confuse.

l'humour omniprésent, ce jeu vous fera sourire très souvent
Le nombre et les types d'ennemis sont nombreux, une bonne cinquantaine ! Aux designs et patterns très différents, vous rencontrerez : morses, mantas, autruches, poissons, méduses, serpents, rats... Les animaux sont toujours en cohérence avec le continent traversé.  Pour de la 8 bits Nintendo, les boss sont de taille très impressionnante, parfois près d'un quart d'écran.

le boss européen, vous en ferez du sushi rapidement

boss du 2nd continent, l’Amérique du Nord

On retrouve les principaux thèmes des jeux de plate-formes : glace, désert, jungle... Noah traversant les 7 continents du globe c'est très logique contrairement à certains autres jeux-vidéo. Le monde africain est magnifique.
L'écran n'est pas parfaitement centré, une capture vaut parfois mieux qu'un long discours :


Le jeu lancé sur Famicom est en plein écran contrairement à la NES qui est amputé d'une partie supérieure et d'une partie inférieure. Ceci est très certainement du aux 60Hz de la console japonaise. Le jeu et la musique semble aussi plus rapide sur Famicom.


Graphismes - Animations : 3.5/5

Ambiance sonore :
Spoiler:
Les musiques sont jolies et nombreuses, elles se calent parfaitement au jeu. Il manque tout de même du son dans les écrans de démarrage. Les bruitages sont moins réussis, ils restent corrects, sans plus.


le couple d'amoureux à sauver



Ambiance : 3.5/5

Prise en main :
Spoiler:
Les deux boutons et la croix directionnelle sont mis à contribution  :

  • A : permet de sauter excepté en Fish Noah où il ne sert à rien et en Wing Noah qui volera
  • A+Bas : permet à Noah de descendre de certaines plate-formes.
  • B : pour tirer.
  • la croix directionnelle <- -> : permet les déplacements de Noah
  • Bas : Noah s'accroupit, aucune action pour Stone Noah
  • Haut : Fish Noah remonte vers la surface, aucune action pour les autres version de Noah



dernier continent, la fin est proche mais encore semée d'embuches

La maniabilité demande un gros temps d’adaptation et se montre parfois perfectible, on ne fait pas toujours ce qu'on espérait lors des sauts.

...arggg mais je ne voulais pas sauter sur ce cactus de malheur !


Prise en main : 2.5/5

Durée de vie - difficulté :
Spoiler:

Le jeu contient 21 niveaux répartis sur les 7 mondes qui sont en réalité les 7 continents : Europe, Amérique de Nord, du Sud, Afrique, Antarctique, Océanie et Asie.
Lorsque vous débutez une partie, vous pouvez sélectionner votre niveau de difficulté en choisissant par une des 3 régions proposées : l'Europe (facile), l'Amérique du Nord (medium) ou l'Amérique du Sud (difficile).
Le système de difficulté reste un mystère pour moi, je n'ai pas bien saisi en quoi commencer par l'Amérique du Sud était plus compliqué que de débuter par l'Europe ou l'Amérique du Nord.
Je pense même que c'est le contraire, par exemple : en commençant par l'Amérique du Sud vous aurez les secteurs Européen et Amérique Nord de validés par les cœurs rouges, ils sont donc traversés.



Chaque niveau possède son mini-boss, toujours le même, seul le dernier level de continent est géré par un big boss plus coriace : poisson, araignée... Les phases de rencontre avec ces adversaires ressemblent à du shmup.

le mini-boss que vous rencontrerez très souvent

Les deux premiers continents sont relativement simples. Les choses se corsent à partir du troisième, l'Amérique du Sud, elles deviennent même extrêmement compliquées. Pas que les ennemis deviennent beaucoup plus forts ou résistants ou que les pièges soient plus vicieux mais les visuels sont très fouillis, on a du mal à distinguer tout son environnement et on ne comprends pas toujours pourquoi Noah meurt. C’est rageant de voir notre héros s’aplatir sans en connaitre la raison. 

... bah pourquoi que t'es mort ?
 

attention, seul Stone Noah peut monter sur les cactus sans mourrir

Chaque territoire possède une salle secrète avec de multiples bonus à récupérer pendant un laps de temps, de quoi bien faire monter votre score. Cependant une fois le temps écoulé vous devrez recommencer le niveau (souvent compliqué) depuis le début, je trouve l'idée mauvaise.

un des écrans cachés

Pas sauvegarde et pas de mot de passe possible, il est donc impossible de reprendre une partie en cours, ceci augmente le risque de rejet du jeu après de multiples échecs.
Les vies ne peuvent pas être gagnées avec des cumuls d'items comme un Mario, elles sont simplement offertes de manière assez avare à certains moments.


blub, blub, comme un poisson dans l'eau

Pour les joueurs d'arcade comme pour les joueurs plutôt "console" de la fin des années 80 début des années 90, le niveau de jeu est peut-être bien dosé, replacé à notre époque la difficulté est beaucoup trop élevée.
J'estime que le fait de ne pas avoir inséré de password est une grosse erreur qui est rebutera plus d'un, beaucoup se contenteront des 3 premier mondes offerts dés le début et c'est tout.


Durée de vie - difficulté : 2/5

_________________
Nicolas et Marjolaine
avatar
zouzzz
Newseur X

Messages : 7057
Date d'inscription : 22/10/2012
Localisation : Poitiers

Voir le profil de l'utilisateur http://dreamcast-news.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NES] Noah's Ark, la review

Message par zouzzz le Mer 4 Avr 2018 - 16:13

Conclusion :
Spoiler:

Noah's Ark n'est pas un petit jeu dans tous les sens du terme. D'abord, malgré des niveaux parfois réduits, le jeu est long, 21 levels. C'est un run'n gun - plateforme complexe et intelligent où le choix des bonus et transformations est capital pour pouvoir progresser. La grande difficulté de certains passages laisseront les plus faibles sur le carreau. Enfin, c'est une production originalement édité par Konami, (généralement) gage d'excellent jeu dans les années 80-90.
Noah's Ark est globalement joli avec une belle ambiance humoristique.
J'ai bien accroché les premières heures mais je dois avouer que le fait de tout reprendre depuis le début et de voir mourir son héro sans que l'on sache pourquoi m'ont quelque peu blazé. Certains lui passeront tous ses défauts, moi difficilement.

Les + :

  • les graphismes (trop ?) détaillés
  • les nombreux bonus, armes...
  • de nombreux ennemis
  • les musiques
  • c'est marrant


J'aurai aimé :

  • une maniabilité un peu plus travaillée
  • une date de sortie respectée
  • un seul HUD


Je n'ai pas aimé :

  • l'horrible packaging
  • le prix (un tout petit peu) plus élevé pour les backers du kickstarter : NON ! NON et NON ! M*rde crachez-nous à la gueule tant que vous y êtes
  • c'est parfois beaucoup trop fouillis
  • "mais pourquoi tu meurs là ?"
  • reprendre depuis le début à chaque nouvelle partie


NOTE GLOBALE : 11/20   pour les "petits joueurs"
13/20  pour les "gros joueurs"

Liens :
Spoiler:
Site de vente : Piko Interactive
Kickstarter : Noah's Ark KS

_________________
Nicolas et Marjolaine
avatar
zouzzz
Newseur X

Messages : 7057
Date d'inscription : 22/10/2012
Localisation : Poitiers

Voir le profil de l'utilisateur http://dreamcast-news.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NES] Noah's Ark, la review

Message par fafadou le Jeu 5 Avr 2018 - 14:13

arche de noé, c'est plus ce que c'était.

Merci beaucoup pour ce compte rendu zouzzz.
avatar
fafadou
Grand X
Grand X

Messages : 527
Date d'inscription : 21/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NES] Noah's Ark, la review

Message par Fei le Mar 10 Avr 2018 - 13:39

Le jeu était déjà sorti en physique y a quelques années sur SNES.
Je pense que les ventes n'étaient pas au rendez-vous et ils ont profité de la hype de nouveaux jeux SNES/NES/Megadrive en physique pour ressortir tout ça de leur chapeau et essayer de tout vendre en pack via Kickstarter.
C'est malin de leur part.

Moi je ne suis pas client perso !
avatar
Fei
Grand X
Grand X

Messages : 1064
Date d'inscription : 13/12/2012
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur http://originalfei.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NES] Noah's Ark, la review

Message par zouzzz le Mar 10 Avr 2018 - 17:49

Le jeu a quelques bonnes idées, ça ne suffit pas.

_________________
Nicolas et Marjolaine
avatar
zouzzz
Newseur X

Messages : 7057
Date d'inscription : 22/10/2012
Localisation : Poitiers

Voir le profil de l'utilisateur http://dreamcast-news.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum